mardi 7 janvier 2014

Waldgänger !

LE RECOURS AUX FORETS



Hélie Denoix de Saint Marc, dans ses pensées et ses actes, comme à travers son parcours de vie semble bien être à la croisée des figures essentielles relevées par Ernst Jünger, dont il partageait à la fois une destinée héroïque, une âme noble, un comportement courageux et des valeurs élevées.

Comment traduire un héritage et le projeter vers l'avenir sans l'altérer ni trahir son auteur ? Telle est la question que je me pose lorsque j'observe l'actualité à l'aune de mes lectures... Jünger, Hélie de Saint Marc, Alain de Benoist... et tant d'autres qui nous désignent par l'exemple ou la réflexion héroïques le chemin à suivre... Mais, trouverons seulement l'ombre de leur courage...
Ernst Jünger nous laisse une oeuvre immense d'où surgisse des figures, véritables piliers de la société humaine mais aussi repères dans une réflexion philosophique, païenne et rebelle :

- L'OUVRIER, "le principe technique qui s'épanouit"
- LE SOLDAT, "le sacrifié qui porte les fardeaux"
- L'ANARQUE, "l'homme libre qui refuse l'ordre social et politique"
- LE REBELLE, "le proscrit qui forme le dessein d'engager la lutte"

"Le recours aux forêts mène à de graves décisions. Le Rebelle a pour tâche de fixer la mesure de liberté qui vaudra dans des temps à venir, en dépit de Léviathan, adversaire dont il n’entamera pas le pouvoir à coups de concepts." Ernst Jünger, "Le recours aux forêts

(* WALDGANGER désigne un proscrit islandais parti se réfugier au Moyen Age, en forêt pour continuer la lutte. Le mot français le plus proche communément adopté pour sa traduction est "rebelle".)

Alain de Benoist nous brosse en 2002 le portrait du rebelle, de son évolution et du rôle qu'il doit jouer dans le monde moderne, fer de lance d'un contre pouvoir face à la globalisation libérale et sa pensée unique...

Le texte de la conférence (Paris janvier 2002) ici :

Sur le blog "Alain de Benoist"
http://alawata-alaindebenoist.blogspot.com/2014/01/rebelles-et-rebellions.html



Bonne journée à vous tous !
                                                                                                                         Erwan Castel,  Cayenne le 7 janvier 2014 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire