samedi 25 janvier 2014

Les barricades de la colère


Alger 1960, Dans le jeu de poker menteur mené par De Gaulle, l'Algérie française qui lui a offert la possibilité de revenir au pouvoir en 1958, se sent trahie par un gouvernement qui négocie avec l'ennemi, pourtant battu militairement sur le terrain. Le désarroi devient colère puis insurrection, et les barricades vont se lever du 24 janvier au 1er février 1960 consommant définitivement la fracture entre l'Algérie et la France qui " a laissé dans l'affaire une part de son âme et de son génie propre" 

Ainsi s'ouvrait le dernier acte d'un drame dont les plaies, sous le sel de la trahison saignent encore aujourd'hui.

Article publié initialement sur le blog "Tradition" le 25 janvier 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire