dimanche 6 octobre 2013

Les témoins sont le sel d'un pays

Pour la page "L'écrivain"

L'article en format PDF ici : HDSM - Les témoins sont le sel d'un pays
La source de l'article :
http://cagrenoble.fr/intro.html


« Nous sommes et devons rester d'inébranlables témoins. Les témoins sont le sel d'un pays. De près, ils nous brûlent la peau, car personne n'a envie de les entendre. Mais ils persistent accrochés à leur mémoire. Ils possèdent la résistance des grains de sable. C'est l'immense responsabilité qui nous incombe. Eviter que nos enfants aient un jour les dents gâtées par les raisins verts de l'oubli.

Ecrire, et raconter inlassablement pour expliquer. Ouvrir les portes à ceux qui refusent l'oubli et cherchent les traces du passé. Car le passé reste essentiel, non par nostalgie ou polémique, mais parce qu'il éclaire le présent, qui tient en lui-même l'essentiel de l'avenir. Dans la suite des temps, et la succession des hommes, il n'y pas d'acte isolé ; il n'y a pas de destin isolé. Tout se tient. Il faut croire à la force du passé, au poids des morts, au sang et à la mémoire des hommes.

En traçant ces quelques lignes, je pense à vous tous nés en Algérie, je pense à votre pays natal, dont vous avez été chassés. Je pense à ce ciel intarissable de force et de beauté, à ces nuits d'Afrique habitées d'une miraculeuse clarté ; à cette terre brûlante et lumineuse, ardente et généreuse, mais déchirée par les passions des hommes, à cette terre où vous êtes nés, que vous avez fécondée, que vous avez aimée et que vous avez perdue.

Et je voudrais rendre hommage à votre courage, oui à votre courage, malgré les secousses et les tempêtes, malgré les épreuves et les drames, malgré les maisons, les tombes, les horizons perdus, malgré les promesses trahies et les espérances fracassées, vous avez toujours su pratiquer ce courage que vous avez considéré au-delà des souffrances et des larmes comme le compagnon de l'espérance.

Qu'honneur vous soit rendu. qu'honneur vous soit rendu.


Je vous embrasse tous. »  

Hélie Denoix de Saint Marc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire